Apple et le DMA sous tensions

Apple et le DMA sous tensions

Apple et le DMA sous tensions.

Un groupe d’entreprises notables, dont Spotify et Epic Games, ainsi que des associations européennes, expriment leur préoccupation quant aux changements proposés par Apple à son App Store. Ils allèguent que ces changements ne respectent pas la loi sur les marchés numériques (DMA) de l’UE. Et risquent de compromettre la concurrence. Ces préoccupations portent sur le choix jugé irréalisable offert aux développeurs, la structure tarifaire favorisant la domination d’Apple, ainsi que les mesures de protection de la vie privée et de sécurité considérées comme des obstacles à la concurrence.

Aucun problème d’après Apple

Apple affirme que ses changements sont conformes à la DMA et nécessaires pour protéger les utilisateurs contre les risques de sécurité liés à la nouvelle législation. Ils mettent en avant des mesures telles que la notarisation des applications pour minimiser les risques de logiciels malveillants et de fraude.

En réponse à ces préoccupations, Apple prévoit plusieurs changements pour se conformer au DMA . Notamment la possibilité pour les utilisateurs de désigner une application de navigation par défaut autre que Plans. Ou encore la possibilité de supprimer Safari des appareils. Ces modifications sont prévues entre fin 2024 et début 2025.

Apple envisage également de faciliter le transfert des données d’un iPhone vers un smartphone concurrent et de permettre aux éditeurs d’accéder à des informations liées aux données personnelles des utilisateurs, sous réserve de l’autorisation de l’utilisateur.

Cependant, les critiques persistent quant à l’impact de ces mesures sur la concurrence et l’accès des développeurs aux consommateurs. La Commission européenne doit examiner attentivement la conformité des actions d’Apple avec la DMA. Ceci constituera un test décisif pour l’efficacité de cette législation.

Coup de tonnerre pour Epic Games

Parallèlement, la fermeture du compte développeur d’Epic Games par Apple et la suppression des applications web sur les iPhones européens ont suscité des tensions supplémentaires. Ces actions sont contestées comme étant des violations du DMA et des obstacles à la concurrence.

Dans l’ensemble, les relations entre Apple et l’UE sont de plus en plus tendues. Avec des implications potentiellement significatives pour l’avenir de la réglementation des marchés numériques en Europe. La manière dont ces tensions seront résolues aura un impact sur l’équilibre entre la conformité réglementaire. Ainsi que sur l’expérience utilisateur dans l’écosystème numérique européen.

Apple et le DMA sous tensions
Apple et le DMA sous tensions

Retrouver tous les articles du blog